Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La culture Athoise - Page 7

  • Ath: Ce soir au Palace, Alexandre Cavalière vous emmène avec son violon et ses deux guitaristes

    Imprimer

    téléchargement.jpgEnfant de la balle,  vous emmène avec son violon et ses deux guitaristes dans son nouveau projet swing : Manouche Moderne. Des musiciens brillants, des virtuoses à écouter dans la belle salle du Palace.

    Alexandre Cavalière fait partie de ces histoires de talents d’exception découverts dès leur plus jeune âge… Bercé par les mélodies de Django Reinhardt, le swing s’impose à Alexandre comme une évidence musicale. À l’âge de 12 ans, il rencontre Didier Lockwood et Babik Reinhardt qui l’invitent à Paris, insufflant à sa carrière un départ fulgurant. Ensuite, tout s’enchaîne naturellement. Alexandre écume les scènes internationales avec le groupe de son père et collectionne les prestations impressionnantes : au théâtre Princesse Grâce de Monaco, en 1re partie de Michel Jonasz à l’Olympia, ou encore, grâce à Dorado Schmitt, à New York, lors du festival Django Reinhardt au Birdland.

    Aujourd’hui, il revient avec un nouveau projet dont il est le leader, Manouche Moderne, qui mélange la musique manouche chère à son cœur (le gipsy jazz dans le style de Django Reinhardt) à l’idiome be-bop et le jazz moderne, en passant par des influences comme Dorado Schmitt.

    infos

    Lieu : LE PALACE - Rue de Brantignies 4,Ath
    Durée : 75 minutes
    Age conseillé: 14 ans
    Condition prix : 15€ / 7,50€ (-26 ans) / 12€ (abonnés) / 6€ (abonnement -26ans)/1,25€ (Art.27)

    Infos et réservations au 068/681.999 - billet@mcath.be

  • Ath: la Maison Culturelle a le plaisir de présenter les œuvres colorées de l’artiste Waii Waii

    Imprimer

    lucie_3456 copy (1).jpgPour sa première exposition de saison, la Maison Culturelle d’Ath a le plaisir de présenter les œuvres colorées de l’artiste Waii Waii. À découvrir au Palace du 13 octobre au 19 décembre.

     Marion Pédebernade, Waii Waii est née dans les Landes en 1983. Elle vit et travaille actuellement dans les Flandres, où elle dessine, gratte, remplit, repasse, surligne des timbres-poste au grand format, dans ses carnets, sur des feuilles volantes, ou dans les livres qu’elle édite. Entre souvenirs et rêveries, son travail est une déambulation mentale, où les dessins seraient des mots chuchotés tout bas, comme des secrets que l’on emporte avec soi.

     «Mon travail de dessin se nourrit de ressenti et de vécu, il ne se pense pas et se laisse guider par l’expérience nouvelle de chaque jour. Lorsque je tente de questionner ce médium, j’y vois d’abord un besoin primaire, comme si je n’avais pas pu faire autrement. Il y a là une volonté de lutter contre la fugacité du présent en gardant une trace, mais aussi une façon d’exister en m’inscrivant dans la temporalité du geste, et dans l’espace qui s’invente sur le papier.

    La posture solitaire dans laquelle je me tiens lorsque je travaille, à l’affût des images et sons qui me parcourent, me permet d’effectuer un minuscule pas à l’écart du réel, à la fois en lui et juste un peu en dehors, dans un interstice où tout peut arriver, car les lois de la logique ne sont pas invitées.»

    lucie_3504 copy.jpgPaysages, boite d’allumettes et petites maisons suspendues s’installeront dans le Palace pour emporter le public dans un univers fait de songes et de couleurs.

    Plusieurs rendez-vous sont proposés afin de découvrir le travail de l’artiste.

    Le 4 novembre «Palace aux enfants» ! Une journée pour que les artistes en herbe explorent les joies de la couleur.

    Le 15 novembre, on prend son «Dimanche à soi». Pendant que les parents participent à une séance de relaxation yoga et respiration, les enfants libèrent leur créativité dans l’exposition.

    Le jeudi, c’est jour du marché d’Ath et c’est aussi le jour du «Jeudi de l’expo». Le 19 novembre à 10h, on dépose son panier et on profite d’une visite d’expo suivie d’un café.

    Et pour clôturer en beauté, invitation à tous de rencontrer l’artiste en personne le 11 décembre à 19h.

  • Ath: Belle rentrée pour Ruée vers l’Art avec des ateliers créatifs pour tous les âges !

    Imprimer

    Screenshot 2020-10-04 181047.jpgBelle rentrée pour Ruée vers l’Art, le Centre d’Expression et de Créativité de la Maison Culturelle d’Ath. Avec une offre élargie de 21 ateliers à destination des enfants, des ados et des adultes, chacun peut s’essayer aux techniques des arts plastiques ou des arts de la rue. Plusieurs nouveautés sont à souligner dans le programme.

     L’atelier Stop Motion pour les enfants âgés de 8 à 12 ans. Ils découvriront toutes les ficelles pour réaliser un film d’animation de A à Z (scénario, création des personnages et des décors, tournage image par image, montage…).

     Les ados (13 à 16 ans) ont le choix entre l’atelier Street Art pour s’exprimer avec les graffitis, la peinture acrylique ou végétale, et donner vie aux murs de la ville; l’atelier de musique électronique pour créer sa propre musique à l’aide de claviers, de boîtes à rythmes ou divers instruments et des programmes tels qu’Ableton ou Cubase; et l’atelier vidéo pour découvrir tous les secrets de tournage et de montage et réaliser des vidéos à la manière des Youtubers.

     Les adultes (dès 14 ans) peuvent encore s’inscrire à l’atelier sérigraphie. Cette technique offre l’opportunité d’imprimer ses images sur t-shirt, tote bag, tissu, cuir…

    Et en janvier, l’atelier «carnets de vie», animé par un écrivain et par une plasticienne, outillera les participants pour réaliser leurs albums souvenirs retraçant leur histoire de famille (gravure, dessin, peinture, collage…).

     Les animateurs sont des artistes professionnels qui partagent leur passion et leur pratique au travers d’exercices et d’expérimentations.

    Il est vivement conseillé de ne pas tarder à s’inscrire, car certains ateliers affichent déjà complet (les groupes sont limités à 12 participants). D’autres propositions sont encore à découvrir (pluridisciplinaire, peinture, dessin, sérigraphie…) sur www.rueeverslart.be !

    Infos : 068/681.999 – billet@mcath.be 

    Téléchargez le programme ci-dessous

    Des ateliers créatifs pour tous les âges !.pdf

  • Ath: Pour la Maison Culturelle, la saison 20-21 sera aussi musicale

    Imprimer

    Screenshot 2020-09-25 234057.jpgLa Maison Culturelle d’Ath a officiellement lancé sa nouvelle saison ce 17 septembre ! Au programme : une offre variée avec pas moins de 60 spectacles dont 11 sont musicaux. Tous les mélomanes y trouveront leur bonheur : chanson française, musique folk, classique ou électro rythment l'agenda.

     La saison commence fort avec le trio féminin Tibidi.  Après un report pour cause de Covid-19, le groupe et le MCA ont pu accorder leurs agendas. Jeudi1er octobre, ces voix féminines pleines de fraicheur et de séduction raviront les amateurs de chanson française. Après une résidence au Palace d'Ath, les artistes reviennent avec un nouveau volet musical, différent et original … toujours accompagné de leur humour décapant !

    Les fervents de musique classique ne sont pas en reste puisque l’Ensemble Ontano occupera la scène du Palace le vendredi 2 octobre. Un quintette à cordes à deux violoncelles qui emmène son public dans l’élan de la danse.     

    Dans un tout autre registre, le quartet Sages Comme des Sauvages présente son nouvel album : Luxe Misère, le 8 octobre. Ce groupe franco-américano-gréco-corso-bruxellois de musique folk, qui dépasse toute idée de territoire, est sur scène comme dans son salon et c’est pour ça que le public en redemande.

    Télécharger le programme de la saison 2020-2021 cliquant sur notre lien

    Saison_20-21_MCath.pdf

    Pour terminer ce mois d’octobre en beauté, Alexandre Cavalière emmène le public le 23 octobre dans son nouveau projet swing : Manouche Moderne. Accompagné de son violon et de ses deux guitaristes de talent (Manu Bonetti et Fred Guedon), Alexandre mélange la musique manouche chère à son cœur à l’idiome be-bop et le jazz moderne, en passant par des influences comme Dorado Schmitt.

    Screenshot 2020-09-25 234149.jpgUne deuxième partie de folie !

     En deuxième partie de saison, la Maison Culturelle propose une « sortie de résidence » : le concert d’un quartet régional étonnant, Ourobouros, à découvrir gratuitement le 15 janvier ! Avec sa musique électro-acoustique, le groupe propose un mélange d’épices subtil et étonnant qui stimule les papilles auditives. Du jamais vu !

    Le public aura le plaisir de retrouver l’artiste québécoise Diane Tell le 21 janvier. Armée de ses guitares, elle présente son nouvel album Haïku dans un concert intimiste au swing délicat, dont seule l’artiste a le secret.

    Nouvelle date pour le concert des Innocents (le 21 mai) qui présentera leur dernier album, sans oublier les tubes qui ont fait leur renommée. Avec en première partie, l’artiste Sacha Toorop, qui a créé un univers unique entre rock, chansons et jazz.

    Et parce que les concerts « debout » manquaient, Power Shake, fraichement arrivé sur la scène belge, débarque au Château Burbant (4 juin.) Le temps d’une saison, le groupe a décidé de s’associer avec la Fanfare Détournée, dirigée par le Tournaisien Eloi Baudimont, pour proposer le Power Shake Orchestrash. Le quartet explosif et incisif surfe sur le boogie, le roots-blue et le rock’n’roll, tandis que la fanfare apporte une touche folle aux morceaux.

    La saison se termine le 5 juin par un concert programmé par le Printemps Musical de Silly : l’Astoria Ensemble. Accompagnés par le duo de danse Eguimodanz, ils rendent hommage à Astor Piazzola avec un concert entièrement dédié au tango et à la musique envoutante du regretté artiste.

    Screenshot 2020-09-25 234436.jpgSpécial Jeune Public

     Les plus petits aussi ont droit à leur moment musical. Le 5 décembre, ils pourront retrouver Les Déménageurs avec une version actualisée de leur spectacle Patamodd. En musique et avec une mise en scène interactive, l’œuvre aborde avec bienveillance les thèmes du conflit, de la colère et du fonctionnement collectif. Veille de la fête des enfants, il se pourrait que Saint-Nicolas décide de faire une halte au Palace…

    Le 27 février, les enfants pourront découvrir la musique classique d’une manière originale. L’Orchestre à la Portée des Enfants, avec la complicité de l’Orchestre Philarmonique Royal de Liège, raconte l’histoire de Frankenstein et propose aux jeunes de découvrir en famille des œuvres du répertoire symphonique.

    La Maison Culturelle d’Ath offre donc un choix musical varié et adapté pour petits et grands !

    À titre informatif, les spectateurs bénéficient cette année d’un tarif préférentiel déjà dès 3 spectacles. Cette formule plus souple permet d’ajouter des spectacles ou souscrire un abonnement en cours de saison. Pour les moins de 26 ans, le ticket simple ou l’abonnement est à moins 50% !

    Infos : 068/681.999 – mca@mcath.be

     

  • Ath: La M.C.A propose des ateliers d’initiation artistiques

    Imprimer

    3688701070-thumb.jpgLa Maison Culturelle d’Ath et Ruée vers l’Art, son Centre d’Expression et de Créativité (CEC), proposent des ateliers d’initiation artistiques pour les enfants, les ados et les adultes. Cette année, c’est une offre élargie de 21 ateliers en arts plastiques et en arts de la rue, dont 12 nouveautés, en journée ou en soirée.

    L’atelier pluridisciplinaire est idéal pour les plus jeunes qui aiment toucher à tout (6 à 9 ans et 10 à 12 ans). Ils expérimenteront des techniques liées aux arts plastiques, graphiques et visuels.

    Trois autres suggestions sont destinées aux 8 à 12 ans : stop motion pour réaliser un film d’animation de A à Z; dessin pour apprendre les bases de la pratique et trouver son style; et créations textiles pour customiser ses vieux vêtements et confectionner des accessoires.

    Pour faciliter l’organisation des parents, des «rangs» sont même prévus pour aller chercher les plus jeunes, scolarisés dans le centre-ville d’Ath.

    La proposition pour les 13 à 16 ans est une nouveauté ! Au programme : Street Art (graffitis, peinture acrylique ou végétale, pour donner vie aux murs de la ville), musique électronique, vidéo ou encore rap et slam.

    atelier-illustration-ruee-vers-art-ath-2.jpgLes adultes ne sont pas en reste avec des ateliers organisés en journée, mais aussi en soirée : Yoga-Art (partir d’une œuvre pour exprimer ses émotions à travers le yoga), peinture, dessin, terre/sculpture, illustration, carnets de vie, sérigraphie, expérimentations textiles et upcycling.

    L’Espace CAR ouvre également ses portes pour offrir la possibilité à chacun, ados et adultes, d’essayer des techniques liées aux Arts de la Rue : cirque aérien, percussions, danse de rue et création et jeu de masques larvaires. L’aboutissement du travail des participants sera d’ailleurs présenté lors du festival Sortilèges, rue et Vous !

    atelier-textile-enfants-ruee-vers-art-ath-2.jpgRuée vers l’Art et l’Espace CAR garantissent un encadrement de qualité, limité à 12 participants, animé par des artistes professionnels, dans le respect des mesures sanitaires.

    Infos

    Les ateliers commencent la semaine du 28 septembre.

    Il est donc conseillé de ne pas tarder à s’inscrire auprès de la billetterie du Palace AU 068/681.999 – billet@mcath.be Toutes les informations sur www.rueeverslart.be