Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Théatre du Pays Vert - Page 4

  • Irchonwelz: Les amoureux du picard vont aimer Les Baladins du Pathoisis

    Imprimer

    BALADINS DU PATHOISIS 1.JPGLa saison théâtrale se clôture tout doucement dans la région d'Ath, si riche en spectacles de troupes d'amateurs.

    Les Baladins du Pathoisis présenteront en la Salle Saint-Denis d'Irchonwelz, une comédie en  picard de Marc Debruxelles, « On n'eùt gneu co môrts ». L'action se déroule à Fouvignies-les-Bèrdouilles, un village de la région d'Ath, oublié lors  de la fusion des communes. Les habitants ont su tirer profit de cette omission en refusant toutes les prépositions ultérieures d'ajustement et en créant une animation surprenante pour  un bourg à l'origine si paisible.  Cependant, un gros hic va venir perturber la quiétude des villageois et même de toute la  population wallonne : les flamands viennent de déclarer leur indépendance ! Quelle sera la réaction des Fouvignards et de leur conseil communal ?  Les Baladins bénéficieront, pour ce spectacle, de la collaboration de Notélé. De  plus, un village sans enfants prendrait des allures tristounettes ! Six jeunes, dont quatre  membres des Vaillantines, insuffleront un air printanier à cette comédie. Dans une mise en scène de Marjorie Grosse

    Infos

    Quand : Samedi 13 avril à 20h, dimanche 14 avril à 16h, Vendredi 19 avril à 20h et le samedi 20 avril à 20h

    Réservations au 0473/856.514

    Où : Salle Saint-Denis  à Irchonwelz

    Le prix de l’entrée sera de 8 € et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans qui seront accompagnés.

  • Ath: Cette année encore, les Matelots de la Dendre ont présenté « La Belle de Cadix

    Imprimer

    2019- La Belle de Cadix.jpgCette année encore, les Matelots de la Dendre ont présenté « La Belle de Cadix » œuvre en deux actes et dix tableaux de Marc Cab et Raymond Vincy, avec des « lyrics » de Maurice Vandair et une musique de Françis Lopez.

    Cette opérette, une des plus jouée depuis sa création, présentée la dernière fois à Ath en 2009, fut très appréciée du public.

    « Dans des décors de Gérard Decarpentry et dans une mise en scène originale et très enjouée de Dominique Papegay qui, avec son affabilité coutumière et sa sensibilité artistique et chorégraphique innée, faisant virevolter les choristes en parfaite osmose avec les ballets et les artistes, qui ont largement contribué au remarquable succès des deux représentations. » Souligne Jean-Claude Papegay. Ce dernier de poursuivre « Les professionnels d’abord : Christophe Caul de Nîmes qui foulait pour la première fois la scène Athoise incarnait un Carlos à la voix chaude et claire dotée d’une parfaite diction, Caroline Géa habituée de l’Odéon de Marseille faisait également ses premiers pas au Palace (sensible Maria-Luisa) et Estelle Micheau (pétillante et malicieuse Pépa) ont séduit le public par leur présence scénique, la justesse et puissance de leur voix. »

    Claude Deschamps qui interprétait le rôle de Manillon, fut une tornade qui sut conquérir l’auditoire par sa fantaisie et son aisance naturelle. Fabrice Pillet (Ramirès) impressionna dans l’émouvant air du second acte : « Le cœur des femmes » accompagné d’un solo de danse tout en finesse de Maude Fortin. Florence Wiot, qui campa une très crédible Miss Hampton. L’Athois Jean-Pierre Williame incarna Dany Clair avec toute la truculence qu’on lui connait. Les autres rôles étaient tenus par les sociétaires des Matelots de la Dendre : Dimitri Demarbaix, le roi des Gitans et Juanito, Nathalie Choquet, la journaliste, Harmony Lesoil, Perrucha. Les diverses répliques étaient assurées par Augustine Verset, Bénédicte Jorion, Marjorie Mahieu et par Pascal Cocu, Jean-Pierre Elius et Jean-Luc Lecomte.

    Les interventions du Carolo King Ballet d’Annie Savouret étaient toutes de grâce et de charme. La Direction d’orchestre et des chœurs tenue de main de maître par Stijn Saveniers, très attentif à la cohésion entre la fosse et le plateau, fut brillante et très colorée. La machinerie était tenue par une équipe de très jeunes machinistes : Virgile Verset, Massimo Frescura, Thibault Dumont Julien Jorion et Bertrand Wittemberg. Les costumes de la Maison Grout de Bordeaux adaptés par Marie Pierre Papegay, les accessoires préparés par Josiane Masure et les perruques placées par Marie Line Devigne.

    Malgré les difficultés d’énergie et financières qu’engendrent la réalisation de telles réalisations, qui s’alourdissent hélas au fil du temps et les moyens techniques locaux très limités mis à notre disposition, les « Matelots de la Dendre » tiennent malgré tout à commémorer cette année le bicentenaire de la naissance de Jacques Offenbach en présentant le second weekend de la Ducasse d’Ath (31 août et 1er septembre à 16h au Palace) « La fille du tambour major » avec la participation d’une équipe des Bleus de la ducasse d’Ath et d’un renfort de choristes.

    Par ailleurs ,si cette aventure vous intéresse et participer à ce spectacle comme : choriste, figurant, technicien scénique, contactez-le : 0473/94.48.04)

  • Irchonwelz: Les Amis du Plaisir vont vous donner du ...plaisir

    Imprimer

    La troupe de théâtre amateur « Les Amis du Plaisir de Moulbaix » vous invite à son prochain spectacle : « Tout le plaisir est pour vous », une comédie familiale de  Ray cooney et de John Chapman dans une mise en scène de Jacques Viseur. Les représentations auront lieu à la salle Saint-Denis d’Irchonwelz les vendredi 15 et samedi 16 mars à 20h et le dimanche 17 mars à 16h

    Plus d’infos au : 0476/985.858

  • Irchonwelz: Les Amis du Plaisir vont se faire plaisir

    Imprimer

    DSC_0008.JPGLa troupe «Les Amis du Plaisir de Moulbaix», qui fêtera l’an prochain ses 125 ans d’existence, jouera d’ici peu son prochain spectacle, une comédie en deux actes de Ray Cooney et John Chapman, «Tout le plaisir est pour nous !»

    Trois rendez-vous amoureux (et illégitimes) donnés le même soir, sans concertation, dans le même appartement, ce n'est déjà pas simple à gérer. Mais quand le même soir, une auteure à succès vient proposer au propriétaire de l'appartement, grand éditeur parisien, le contrat du siècle, ça se complique franchement...

    On pourra apprécier les jeux de scène de Ninette Depuers, Chantal Fissiaux, Roland Hayette, Jeremy Lambert, Coralie Lenoir, Gaëlle Lenoir, Grégory Livis, Séverine Thémont, et Thibault Viseur, une joyeuse équipe mise en scène par Jacques Viseur.

    Infos:

    La pièce sera jouée en la salle Saint-Denis d’Irchonwelz (Place d’Irchonwelz) le vendredi 15 mars et le samedi 16 mars à 20h ainsi que le dimanche 17 mars à 16h. 

    Renseignements : 0476/98.58.58

    Entrée : 8€

  • Ath: " La Belle de Cadix" fait son retour au Palace

    Imprimer

    Belle 2009-1.jpgLe Palace accueillera les « Matelots de la Dendre » le samedi et le dimanche 9 et 10 mars à 16h, ils présenteront « La Belle de Cadix » opérette en deux actes et dix tableaux de Marc Cab et Raymond Vincy, avec des « lyrics » de Maurice Vandair et une musique de Françis Lopez.

    Ce spectacle qui dure plus ou moins trois heures raconte les péripéties d’une troupe de cinéma. Sous la direction d’un impresario Dany Clair (Jean-Pierre Williame) et de son second Manillon (Claude Deschamps, de l’opéra théâtre de Limoges) amoureux de Pepa (Estelle Micheau, du grand théâtre d’Orléans), la grande vedette de cinéma Carlos Medina (Christophe Caul, du théâtre de Nîmes), quitte la Côte d’Azur pour aller tourner un film au sud de l’Espagne au milieu des dernières tribus gitanes qui gardent encore leurs traditions, leurs chants et leurs danses.

    Maria Luisa (Caroline Géa, de l’opéra de Marseille), la plus belle des Gitanes, est jalouse. Son fiancé Ramirez (Fabrice Pillet) s’est fait engager comme guitariste dans la troupe. Jalouse et peut-être déjà attirée par Carlos, elle accepte de tenir le rôle de la « Belle de Cadix » dans le film en préparation.

    Une des scènes les plus importantes du film est la cérémonie du mariage. Le figurant choisi étant un véritable gitan (Dimitri Demarbaix). Carlos et Maria-Luisa se retrouvent réellement mariés. Les deux jeunes gens s’accusent mutuellement d’être responsables de la situation. Ils se disputent allégrement tout en jouant la comédie du grand amour devant leurs admirateurs attendris ; ils passeront la nuit ensemble mais chacun dans une pièce séparée. 

    Belle 2009-2.jpgLe lendemain, les prises de vues continuent. La jalousie de Ramirez et de Miss Hampton (Florence Wiot), fiancée de Carlos, contribue à semer la confusion la plus complète. On apprend alors que le roi gitan n’était qu’un imposteur.  Le mariage est donc nul.

    Carlos part pour Cannes, Maria-Luisa reste à Cadix. Miss Hampton a compris que Carlos et Maria-Luisa s’aimaient d’amour tendre ; elle joue les bons offices et cette belle histoire peut se terminer par happy end attendu du spectateur depuis le début.

    Tous les petits rôles et chœurs seront tenus par les membres de notre association, les ballets chorégraphiés par Annie Savouret, les costumes préparés par Marie Pierre Papegay, les accessoires par Josiane Masure, la régie de scène assurée par Dimitri Demarbaix. La mise en scène de ce spectacle est comme d’habitude confiée à Dominique Papegay et la direction d’orchestre et chœurs à Stijn Saveniers.

    Infos

    Les Matelots de la Dendre présentent l’Opérette “La Belle de Cadix” de Francis Lopez.

    Représentations samedi et dimanche à 16h.


    Prix des places 40€ et 35€.

    Tél: 068/283.762