Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les associations - Page 3

  • Ath: "C’est peut-être cela qui sera le plus difficile. Convaincre et toujours convaincre "

    Imprimer

    PRESIDENT ACCA ATH 2.jpgDepuis plus de 25 ans, le poste prestigieux et difficile de président de l’Association des commerçants et artisans athois (ACAA) était dévolu à la gent féminine. En effet, Nicole Hernlasteen a régné à ce poste durant plus de 20 ans. En 2016, c’est Ariane Despretz qui avait succédé à Nicole. Mais depuis fin juin, la présidence est revenue à un homme : Nicolas Langhendries

    En effet, comme l’a indiqué l’ex-présidente, Ariane Despretz, il était temps pour elle de passer la main après deux mandats passés à la tête de l’association. « Je voulais que du sang neuf soit apporté au sein de l’ACAA et comme le vice-président Nicolas Langhendries était preneur, il était le candidat tout désigné. Et nul doute qu’il va apporter un souffle nouveau ».

    Mais qui donc est Nicolas Langhendries et qu’elles seront ces objectifs pour son mandat qui devrait durer trois ans. « Je suis fils d’indépendant. Mon papa était boulanger à la chaussée de Mons à Ath. Malgré un statut d’employé dans une entreprise, l’envie de devenir mon propre employeur me titillait. C’est ainsi que j’ai décidé de lancer ma propre entreprise de vente et d’entretien de matériel d’incendie pour la région athoise ». Parallèlement a son entreprise Nicolas a voulu s’investir au sein de l’association des commerçants de la cité des Géants il y a cela plusieurs années « En effet, il y a six ans Ariane Despretz m’avait demandé si je voulais faire partie de la cellule de la Foire Commerciale. Je me suis investi de plus en plus au sein de l’association. En 2019, Ariane avait décidé de quitter ses fonctions et c’est ainsi que j’ai proposé ma candidature au poste de président. » Nicolas n’était pas un candidat par défaut, il voulait vraiment ce poste car il avait l’envie.

    IMG_2894.jpg

    Apporter du dynamisme

    Il espère apporter son dynamisme et aussi faire bouger les choses comme il l’a souligné : « Je voudrais continuer le travail déjà effectué par Nicole et Ariane et je voudrais passer à la vitesse supérieure pour d’autres activités. C’est mon envie et j’espère pouvoir y arriver. Maintenant je dois montrer que je suis digne du mandat que j’ai reçu des membres et c’est peut-être cela qui sera le plus difficile. Convaincre et toujours convaincre ».

    IMG_2904.jpg

    Son premier défi sera de réussir un salon uniquement avec les commerces athois en août prochain et cela au sein de la salle du Quai de l’Entrepôt. « Une sorte de foire commerciale dédiée aux Athois car cela pourra permettre aux commerçants de sortir de la crise et renouer avec le public et aussi montrer le savoir-faire de nos commerçants. Cela se déroulera le dernier week-end d’août ». Nicolas ne sera pas tout seul pour mener à bien sa mission. Il pourra compter sur le soutien de Timour Malengreaux comme vice-président, de Muriel Cornil pour la trésorerie tandis que Joëlle Manfroid gérera le secrétariat. Christel Devigne fait, quant à elle, partie des nouveaux membres.

  • Ath: Voilà 3 ans qu’un habitat groupé solidaire s’épanouit à la rue Gérard Dubois

    Imprimer

    chantier2.JPGAu jardin du «15» à la rue Gérard Dubois, il y a toujours une bonne raison pour se retrouver et travailler ensemble. L’arrivée du printemps annonce de nouvelles métamorphoses.

    Le jardin de l’habitat groupé solidaire, mixte, participatif du « 15 » est un outil de cohésion sociale qui participe au dynamisme du quartier. Voilà bientôt 3 ans qu’un habitat groupé solidaire s’épanouit au n°15 de la rue Gérard Dubois à Ath, à l’initiative de l’Association de Promotion du Logement A toi Mon toit.

    Au fil des saisons, la solidarité entre voisins et la participation active de bénévoles dans les décisions qui concernent l’aménagement et l’entretien des espaces partagés s’intensifient. L’ouverture de ce jardin au quartier a démarré par un compost collectif qui compte actuellement 25 ménages adhérents. Un groupe porteur se réunit régulièrement et des chantiers sont organisés tous les mois.

    Si le sol et les végétaux ont besoin de périodes de repos avant d'éclore à nouveau avec l'arrivée du printemps, pour les bénévoles du jardin il n’y a pas de temps d’inactivité ! Les habitants du « 15 » et des bénévoles du quartier se retrouvent régulièrement pour discuter et décider ensemble des tâches à réaliser dans le jardin lors de chantiers. En février, des arbres ont été abattus et d’autres élagués, des parcelles potagères ont été redessinées et un poulailler a été construit. Un programme bien chargé pour les prochaines semaines! L’entretien des parterres et le refleurissement du jardin sont en cours.

    programme.jpgUne cabane en saule tressé et l’aménagement d’un espace dédié aux enfants sont planifiés. La nature s’invitera dès l’entrée car un projet de végétalisation de la façade est prévu. Les parcelles potagères seront préparées pour accueillir les premiers semis Un jeune bénévole partagera ses connaissances en permaculture aux jardiniers débutants !

    Plantations.JPGUn berceau de biodiversité au « jardin du 15 » avec la création d’une mare naturelle. Le groupe porteur a répondu à un appel à projet du Service public de Wallonie qui soutient la création et le développement d'espaces verts publics. Grâce à un subside obtenu, une mare didactique sera aménagée. Ce projet de jardin solidaire autour de l’habitat groupé vise à développer un espace de rencontre et de convivialité entre personnes venant d’horizons socioculturels et socioéconomiques variés. La mise en place et la gestion de cet espace public sont soutenus par A toi Mon toit.

    Les prochains chantiers collectifs se dérouleront de 9h à 16h le 28 mai et 25 juin prochains, bienvenue à tous !

    Pour plus d’information concernant le projet et les chantiers à venir, contactez Fanny Biot

    au 0483/349.854 ou par mail : fanny.biot@atoimontoit.be

  • Ath: Le SAPHA vous accueille dans sa toute nouvelle "Baraque à soupe" !

    Imprimer

    image.jpegLe Coin soupe organisé par le SAPHA et son équipe de volontaires sont heureux d’ouvrir leur

    Baraque à soupe dès ce jeudi 20 mai, en extérieur, dans le jardin de l’habitat groupé du 15

    rue Gérard Dubois à Ath. Réouverture uniquement sur réservation en attendant un assouplissement des mesures sanitaires. Formule à emporter si la météo ne permet pas de profiter de la terrasse extérieure.

    Un projet de volontariat organisé au SAPHA

    Depuis avril 2013, un "coin soupe" est ouvert chaque jeudi midi. Des soupes fraîches avec des légumes de saison sont préparées par une équipe de volontaires dont certains, en situation de handicap, soutenu par un accompagnant du SAPHA. Ce Coin soupe se déroule dans les locaux du SAPHA, ouverts au public pour l'occasion et offre à tous un espace-temps où partager soupe et discussions, sans contribution financière obligatoire. Sur réservation, de délicieux croque-monsieur sont également disponibles.

    56874418_2045171902197208_5758309022214127616_n.jpgUn projet qui évolue

    L’équipe a évolué, le projet aussi en passant par un déménagement, un aménagement de l’espace extérieur, le développement de compétences multiples et une variété de soupes grandissante. Des collaborations et soutiens se créant via d’autres associations, Cap 48, la Fondation Roi Baudouin ont permis d’accueillir chaque semaine davantage de monde dans un espace adapté.

    Une cuisine professionnelle

    Grâce au financement de CAP 48, le Coin soupe s’installe dans « sa Baraque à soupe » : un food truck équipé d’une cuisine aux normes de l’Afsca.

    Rendez-vous pour un bon bol de convivialité en toute sécurité ! Pour des raisons pratiques, nous vous demandons de réserver pour le mardi 18 mai.

    Quand : Tous les jeudis de 12h à 14h

    Où : au 15 rue G.Dubois à 7800 Ath

    Plus d’infos : marine.gallee@sapha.be ou 068/646.388

  • Ath:le PAC invite Fatima Ouassak femme engagée dans la lutte contre les inégalités

    Imprimer

    ouassak-300x300.jpgLe 29 avril à 18h, le PAC Ath invite Fatima, politologue, féministe, femme engagée dans la lutte contre les inégalités à débattre virtuellement sur des sujets concrets et actuels tels que l’écoféminisme, la lutte contre les inégalités dès l’enfance et dans les milieux scolaires.

    Lors de cette rencontre, Fatima expliquera pourquoi, positionner les mères comme actrices du changement est un sujet révolutionnaire.

    Voici comment se définit Fatima OUASSAK, dans son ouvrage "La puissance des mères".

    « J’écris ce livre en tant que mère. J’écris ce livre en tant que militante, qui inscrit depuis vingt ans son engagement dans les luttes ouvrières, de l’immigration et des quartiers populaires, qui a fondé plusieurs organisations politiques, un syndicat des parents – le Front de mères – et une organisation féministe, le Réseau Classe/Genre/Race. »

    « A la veille du 1er mai, le PAC Ath, mouvement de Gauche est très fier d’accueillir une femme qui lutte et surtout qui pousse à agir. Demain, quand nous sortirons de cette crise sanitaire, nous devrons être des féministes actives. » Indique Anaïs Fanara, membre du PAC Athois.

    Pratiquement, pour participer à la conférence- débat de Fatima OUASSAK, qui se déroulera sur ZOOM, inscription à l’adresse suivante : info@pac-wapi.be

    Plus d’infos : Anaïs – 0474/413.027