Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ath: Les Beatles contre les Stones, une belle invention !

    Imprimer

    B9714400109Z.1_20180112221547_000+GC5AG3VTJ.1-0.jpgCela fait plus de 50 ans que le monde du rock et ses aficionados se déchirent et se revendiquent, soit des Beatles soit des Stones. Certains allant même jusqu’à mépriser parfois carrément ceux « d’en face» en les prenant pour des moins que rien !

    Deux véritables clans qui se sont affrontés depuis un demi-siècle entre les attitudes « rock et le look mauvais garçons » des Stones et celui «bien propres sur eux» des Beatles, gentils garçons aux mélodies pop parfaites qui faisaient d’eux des gendres idéaux et surtout rassuraient les mamans.

    C’est donc l’histoire qui a voulu que les Beatles et les Stones fussent des ennemis mortels dans les 60's.


    Et si tout cela n’avait été qu’une formidable machination inventée par deux jeunes loups aux dents longues Andrew Oldham et Brian Epstein, respectivement manager des Rolling Stones et des Beatles, afin de se partager le monde ?

    Et si les frasques des Beatles avaient été au moins aussi délirantes que celles des Stones ? Et si on nous avait menti ? Et si les Beatles avaient sauvé les Rolling Stones en 1963 ?

    Et si et si... Mythe ou réalité ?

    Un concept nouveau, une conférence sur l’histoire du Rock’n’roll présentée par Marc Ysaye et illustrée par des interventions live du groupe Mister Cover.

  • Ath: " L’époque d’une politique d’opposition et de clivages est révolue "

    Imprimer

    1.jpg

    Ce dimanche 27 mai en matinée, les jeunes MR d’Ath ont organisé un débat politique sur le thème de la bonne gouvernance et de la démocratie participative en y conviant les jeunes socialistes et écologistes de la Cité des géants, soit les benjamins des seules formations qui, à ce stade, ont officialisé le dépôt d’une liste en vue de l’échéance du 14 octobre. « Les hôtes de l’évènement et leurs invités ont animé pendant plus d’une heure un échange d’idées et de mesures en présence de Daniel Soudant, modérateur du débat.

    L’exercice - inédit dans sa formule et dans le timing actuel de la campagne électorale - a permis de mettre en avant la volonté des jeunes libéraux de dynamiser le débat citoyen et d’œuvrer à l’édification de ponts avec les jeunes de tout bord politique. L’époque d’une politique d’opposition et de clivages est révolue : les jeunes MR d’Ath avanceront sur le chemin de la construction positive dans la perspective de rendre à leur ville les clés de la bonne gouvernance et des pratiques saines. »  A relaté Iseult Vanden Broeck

    D’autres évènements (échanges, rencontres, visites, actions citoyennes, etc.) suivront.

  • Ath: l'Harmonie Union de Lorette a remis un costume à manneken-pis.

    Imprimer

    dn_3591_28342427238_o.jpgEn 2016, l'Harmonie Union de Lorette fêtait ses 165 ans. L'un des projets de cette année-là était de pouvoir remettre notre costume à manneken-pis.

    Comme l’a souligné, Jean-Christophe Mourin, Président Harmonie Union de Lorette

    " Ayant introduit un dossier complet, nous avons finalement reçu l'accord il y a quelques mois." Jean-Christophe de poursuivre " Le samedi 19 mai, musiciens, famille et quelques accompagnants, nous avons pris le train direction Bruxelles.Après une réception à l'Hôtel de ville de Bruxelles où nous avons officiellement remis notre costume à l'Ordre des Amis de manneken Pis, nous avons d'abord fait un tour de la grand Place en fanfare et sommes partis rejoindre manneken pis." Et le président de conclure "Nous avons joué plusieurs morceaux pour mettre une bonne ambiance et avons découvert manneken habillé avec le costume de Lorette. Pour fêter cela, nous avions prévu de la Gouyasse et membres de l'Ordre des Amis de Manneken Pis et musiciens ont bu ensemble le verre de l'amitié."

    Ils sont ensuite retournés sur la Grand-Place pour y jouer quelques morceaux et terminer par la Brabançonne.

    Merci à l'Harmonie Union de Lorette de nous avoir transmis les clichés de cette joyeuse fête. Retrouvez toutes les photos dans notre album ou en cliquant ICI

  • Irchonwelz: Les P’tits Urchons préparent leurs 20 ans d’existence !

    Imprimer

    33131686_10216340939546795_3057713313967243264_n.jpg

    Les 1er, 2 et 3 juin, le Comité des “P’tits Urchons” d’Irchonwelz s’échauffe pour fêter ses 20 ans d’existence...

    Le comité dynamique des P’tits Urchons regorge d’idées en tout genre… En ce mois de juin 2018, organisation du 2e jogging le dimanche à 10h30 (parcours de 6km, participation de 3 euros). Comme l’année dernière, pas de repas le samedi soir (il y aura par contre des pains saucisses et autres…) puisque prendra place à 20h une “Soirée Années 80 avec DJ Frisko et DJ Manu” (entrée gratuite). Le chapiteau de la Ducasse accueillera également le dimanche à 15h30 l’accordéon club de Huissignies (Danté et ses accordéonistes), ambiance assurée, juste avant la traditionnelle “Course des P’tits Canards sur la Dendre” vers 17h30, sous les sons de la Royale Fanfare Saint Denis d’Irchonwelz, qui clôturera comme à l’accoutumée le week-end des festivités. Le dimanche à 11h45, 1ère participation de la Royale Fanfare Union de Saint-Martin en concert apéritif, suivie à 14h d’une démonstration de danse country par le groupe Topeka.

    Le vendredi soir, dès 20h, Symbiose Cover (pour la 1ère fois également aux Urchons). Entrée gratuite. Musiques pop des années 70 à aujourd’hui, par un orchestre en live et ses chanteurs. Dimanche, dès 8h30, les célèbres petits déjeuners plantureux d’omelettes, pain gâteau, chocolat chaud et leurs breuvages, ainsi qu’une brocante sympa (rens. auprès de Valérie Vanesse (0478/90.44.80).

    untitled.292.png

    Tout le week-end, pêche aux canards, tapeùs d’clous, croque-monsieur, baraque à frites, pains saucisses. Château gonflable le dimanche.

    Côté restauration, steak frites salade sauce Urchons (17 euros, 8 euros pour les enfants) uniquement le vendredi (Symbiose Cover) et dimanche non-stop (concert de la Royale Fanfare l’Union de Saint Martin à 11h45). Réservations au 0474/93.20.96 ou 068/55.39.92 ou par mail à l’adresse lesptitsurchons@gmail.com

  • Jeu de balle: "Il est vrai que la balle pelote a du mal à retrouver sa grandeur d’antan"

    Imprimer

    CELLES.jpg

    Le jeu de balle est en crise : on le voit notamment avec Halle qui vient d’annoncer l’arrêt de son équipe en N2, et toujours dans la même division, avec Waret, qui a déclaré forfait. La raison : ce club vient de perdre deux joueurs, qui sont blessés. Mais d’autres clubs gardent la foi dans le jeu de balle et dans la formation des jeunes. C’est le cas de Celles, comme nous l’a expliqué le président Yves Willaert : «  Il est vrai que la balle pelote a du mal à retrouver sa grandeur d’antan. Mais pour notre part, nous gardons espoir pour ce très beau sport. Aujourd’hui, nous avons encore six équipes de jeunes : une en prépupilles, deux en pupilles et en minimes et une en cadets. » Sans oublier trois formations en adultes. Une en ligue, en promotion et régionale 2.

    Celles a encore du mal à digérer leur descente de l’an dernier de la N2 vers la Ligue « Il faut dire que nous étions le premier des quatre descendants et avec le forfait de Coquiane, nous pensions pouvoir garder notre place en Nationale 2. Mais voilà, la fédération n’a pas voulu et a préféré faire monter d’autres formations. Et aujourd’hui, ces équipes sont loin d’être performantes au sein de la N2. Que du contraire  », déplore le président.

    La déception passée, le club de Celles veut reconstruire quelque chose de solide : «  Notre objectif pour les saisons à venir c’est d’insérer nos jeunes de notre équipe de promotion vers la Ligue », conclut Yves Willaert.

    Au sujet des jeunes de la Promotion, le coach-joueur, Alain Dumont regrette le manque de luttes jouées par ses protégés jusqu’à présent : «  Alors que notre objectif est de terminer dans les quatre premiers », détaille-t-il, « je dois souligner que nous avons été en retard dans notre préparation. La cause : nous avons eu pas mal de jeunes qui jouaient encore au football. Et certains pelotaris ont dû jouer les tours finaux au football. Sans oublier que la météo n’a pas été très clémente. Suite à cela, nos luttes amicales ont été remises et cela explique notre mauvais début de championnat.  »

    Il est vrai que Celles vient de subir deux défaites consécutives.

    On le voit, il reste des clubs qui n’hésitent pas à prendre le temps pour la formation. C’est peut-être cela qui sauvera le jeu de balle, mais encore faut-il que la fédération s’en donne les moyens : cela, c’est une autre histoire !