Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ath:" Je suis un coiffeur heureux surtout après une si longue et incompréhensible trêve"

    Imprimer

    Ce samedi, Eddy Lafrux qui a son salon a la rue Haute à Ath pousse un ouf de soulagement pour cette réouverture « Aujourd’hui, je suis un coiffeur heureux surtout après une si longue et incompréhensible trêve. Heureux surtout que les mesures sanitaires soient applicables car après tout le foin entendu à ce propos, seul l'ajout d'une ventilation correcte a été demandée par rapport à la reprise du premier confinement. Les règles imposées sont déjà celles appliquées depuis mai. Mes clients ont depuis longtemps adhéré à ces directives. »

    Et pour Eddy pas de question de refuser les clients sans oublier que ce dimanche, il ouvrira ses portes comme il nous l’a confirmé « Il n'y aura aucune raison de refuser des clients. Ils sont d'ailleurs très compréhensifs que ce n'est pas sur une semaine que l'on va résorber un retard de 4 mois. Ce n'est pas un déconfinement en soi, mais la réouverture des salons de coiffure marque une étape non négligeable dans l'esprit de la population. Je ne crois pas que ces mesures qui s'appuyaient sur aucune preuve scientifique auraient pu tenir le cap longtemps encore. »  Et Eddy de conclure « Depuis la conférence de presse qui a suivi le conseil national stipulant la réouverture des métiers de contact, les gens que je croisais en ville me faisaient part de leur stupeur face aux restrictions qui nous étaient imposées. Je dois d'ailleurs remercier ma clientèle qui est particulièrement fidèle depuis bientôt 35 ans maintenant. »

     

    Sans oublier qu’Eddy a été doublement pénalisé comme il nous l’expliqué « En effet, j’ai été doublement puni durant ce confinement. Métier et sport de contact ne riment pas avec Covid. Dans mes loisirs, je suis responsable d'un club d'arts martiaux hélas à l'arrêt aussi depuis début novembre. Tous ces échanges entre clients ou sportifs m'ont énormément manqué. Le confinement m'aura fait comprendre que je n'étais pas prêt pour la retraite. Le seul point positif de cet épisode est que je suis devenu grand-père d'une jolie Mya. Un rayon de soleil dans ce sombre hiver. »

    proxy.jpeg

    Bannière.png

     

  • Ath: Georgette a fêté ses 105 ans chez elle

    Imprimer

    Georgette Scops a célébré ses 105 ans ce vendredi 12 février chez elle le long de la chaussée de Tournai à Ath. En effet, la dame née en 1916 à Ligne vit encore à domicile. « C’est ma troisième maison », nous a-t-elle précisé, tout sourire.

  • Ath: L’Espace gallo-romain pour découvrir l’écriture de nos ancêtres

    Imprimer

    145010758_2980625788823797_644812989095535921_o.jpgLors de tes congés, va à l’Espace gallo-romain pour découvrir l’écriture de nos ancêtres : stylet, plaquette de cire, … prendront la place du crayon et du cahier !

    Tu pourras également découvrir en famille notre exposition « Vieux cailloux & noble pierre » grâce à un nouveau carnet ludique rempli d’énigmes !

    Les animations sont programmées à 10 h, 13 h & 15 h (durée 1h30)

    Coût : 3€/p (comprend le guidage, l’animation & le carnet jeu).

    À partir de 8 ans.

    Infos

    Renseignements & réservation : accueil.egr@ath.be ou +32 68 68 13 20-

    proxy.jpegL’exposition « Vieux cailloux et noble pierre » reste ouverte au public jusque début mai (Espace gallo-romain & Musée de la Pierre à Maffle).

     

  • Ath: La Province du Hainaut a approuvé un plan de réduction du plastique à usage unique

    Imprimer

    IMG_2416-1560x1040.jpgLa Province de Hainaut fait de nouveaux pas en avant dans son approche environnementale ! Le Collège provincial a approuvé, ce 12 février, les lignes principales d’un plan de réduction du plastique à usage unique dans ses institutions et a pris connaissance d’une analyse des propositions avancées par son Assemblée des Jeunes pour répondre à l’urgence climatique. Des actions menées par le comité provincial du Développement durable, récemment mis en place.

    Pour concrétiser la résolution prise par le Conseil provincial en 2019 « de limiter le plastique dans les institutions de la Province », le Collège hainuyer a souhaité confier à son administration un travail conséquent de photographie des situations de terrain et de recherche de solutions alternatives au plastique, dont on sait que seulement 30% est recyclé.

    Le comité de Développement durable, constitué de spécialistes issus de l’administration, a rendu son état des lieux intégrant les alternatives possibles aux différents matériaux plastiques et identifiant de bonnes pratiques déjà mises en œuvre dans différentes institutions. Il a aussi défini une planification pour concrétiser l’élimination, d’ici 2024, de « tous les plastiques n’étant pas jugés indispensables ». Pour mener cette campagne essentielle, les services provinciaux ne seront pas seuls puisque la candidature du Hainaut a été retenue par la Wallonie pour bénéficier d’un accompagnement dans le cadre du programme « Vers des organisations durables ».

    « Soucieuse de s’inscrire résolument dans le développement durable, cette idée a fait son chemin et se concrétise aujourd’hui dans notre Institution. Quelques initiatives durables pourront bientôt être généralisés dans les services et établissements scolaires provinciaux : remplacer l’utilisation de gobelets, de couverts, de contenants de nourriture et de bouteilles en plastique à usage unique par des produits en matériaux plus durables, promouvoir l’installation généralisée de fontaines à eau du robinet, privilégier les gourdes réutilisables, poursuivre le tri des déchets, changer les habitudes en favorisant l’achat de matériel écologique et durable pour l’entretien et le nettoyage, le matériel de bureau, …
    Le « Zéro plastique » sera bientôt l’affaire de tous en Province de Hainaut !" explique Serge Hustache, Président du Collège provincial.

    Une dynamique est donc enclenchée et rejoint les travaux menés par les élèves de l’Assemblée des jeunes. Constituée d’élus représentant toutes les écoles provinciales, cette Assemblée bénéficie de moyens financiers pour améliorer le cadre de vie de leurs établissements dans une logique durable. Elle a aussi en juin 2020 déclaré l’état d’urgence climatique, une déclaration approuvée par le Collège provincial, avec en ligne de mire la neutralité carbone. Les propositions de l’Assemblée bénéficieront de l’expertise du Comité provincial du développement durable.

    Bannière.png