Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Echos Athois - Page 4

  • Ath: ce samedi a lieu la parade de Noël et dimanche le marché des associations au CEVA

    Imprimer

    160321177 (1).jpgParade de Noël

    Le samedi 18 décembre dès 18h, les rues de la ville seront animées par une parade lumineuse participative de Noël avec comme thèmes : LES ANIMAUX ET LA MAGIE DE NOEL.

    La parade a la particularité d’être composée de différentes ASBL de la région qui ont souhaité s’investir dans le projet.

    1738934485.jpgIl y aura 14 groupes participants, des animations musicales .

    Vous retrouverez entre autre l’ASA GYM , Les Vaillantines , Naé-Compagnie Danse , Fest Event ,Les grosses Têtes de la feuille d’étain , Le baudet de la porte de Mons , Les Touyout-band Ath, l’ asbl «  boite à clous » , le théâtre du N-ombrîle , Pierre Delor l’ ambassadeur savon ,la calèche du  père Noel.

    Le parcours est très étalé, le masque est obligatoire et nous comptons sur les spectateurs pour respecter les distances.

    Ci-dessous le parcours

    263945360_1313168995777053_965731647693134960_n.jpg

    Cette parade est organisée en collaboration avec la Maison Culturelle d’Ath et le soutien de la Ville d’Ath.

    Revivez la dernière parade qui a eu lieu en 2019 en vidéo

    Marché de Noël au CEVA

    Comme chaque année, une cinquante d’associations vous attendrons pour le traditionnel marché des associations qui se tiendra le dimanche 19 décembre de 12h à 20h.

    Initialement prévu à l’Esplanade, il se déroulera au CEVA afin de respecter les mesures sanitaires.

    Le CST sera à présenter à l’entrée, et le masque sera obligatoire.

    Outre la présence du Père Noël, notons les concerts de Claudy et son ensemble, ou encore du groupe Alfa Omega... de quoi déguster de nombreux produits régionaux dans une belle ambiance musicale.

     

     

     

  • Ath: Pour les fêtes de fin d’année, le port du masque obligatoire dès ce samedi 18 décembre

    Imprimer

    IMG_7004.JPGA partir de ce samedi 18 décembre à midi, et jusqu’au dimanche 9 janvier inclus, en complément des mesures fédérales et wallonnes, compte tenu de l’attractivité du centre-ville en cette période des festivités de Noël et Nouvel an, et dans le but de poursuivre au maximum les mesures visant à nous protéger, le port du masque est obligatoire pour toute personne à partir de l’âge de 6 ans dans les lieux suivants :

    En tout lieu public ou accessible au public situé dans l’intra-muros d’Ath, périmétré par ses boulevards et autres voiries longés selon le cas par la Dendre et le canal Ath-Blaton

    Le samedi 18 décembre 2021, dans le cadre de la parade de Noël, pareille obligation est également imposée sur les voies publiques situées entre le Hall du  CEVA et le centre-ville

  • Moulbaix: La fabrique d’église et la Chorale St Cécile vont mener une action de solidarité.

    Imprimer

    Capture d’écran 2021-12-15 164040.jpgLa fabrique d’église et la Chorale St Cécile de Moulbaix vont mener une action de solidarité.

    En effet, ce samedi 18 décembre de 16 à 18h et ce dimanche 19 de 10 à 12h et de 16 à 18h tout le monde est bienvenu à l’église Saint-Sulpice, à Moulbaix, pour y déposer des vivres qui seront redistribuées aux bénéficiaires de Saint-Vincent de Paul.

    Il sera également possible de décorer le sapin en amenant une boule, une guirlande ou simplement un dessin. Cerise sur le gâteau : le Père Noël sera présent aux trois moments et nul doute qu’il sera à votre écoute…

  • Ath: Trouvez le juste prix de la " Vitrine de Noël "

    Imprimer

    IMG_7000.JPGLe principe du jeu est que les commerçants qui le désirent peuvent exposer un article dans la vitrine. Les participants doivent alors trouver le juste prix de tous les articles et le montant total de la vitrine. Il y aura donc un grand gagnant qui remportera la totalité des articles après un tirage au sort.  " Nous avons choisi d’exposer tous ces articles dans une vitrine qui était un peu oubliée sur la Grand Place. Cela permet ainsi de remettre de la vie dans cet espace." explique le Président de l'ACCA, Nicolas Langhedries

    Et le président de poursuivre sur cet événement mis sur place par les commerçants Athois « En effet, du 4 au 31 décembre a lieu un grand concours, dans la vitrine du café le Melchior sont exposés de nombreux produits qui seront offerts par les commerçants Athois. Le but de ce concours est de comptabiliser la somme totale des articles exposés et de totaliser la valeur de cette vitrine. Et les participants trouveront les bulletins de participation dans les commerces participants et le gagnant sera celui qui trouvera au plus juste le prix de la vitrine. Et s’il devrait y avoir plusieurs gagnants un tirage au sort sera effectué.

    IMG_7002.JPG

  • Wallonie Picarde: Les pompiers interpellent les bourgmestres de la Wallonie Picarde

    Imprimer

    unnamed.jpg« Nous nous permettons de vous interpeller concernant l’ordre du jour du conseil de zone du 20 décembre.

    L’achat d’une dépanneuse d’occasion de 78000€ est-il vraiment nécessaire ?

    Les véhicules sont-ils si vétustes que pour devoir s’équiper d’un pareil véhicule ?

    Est-ce qu’une assurance dépannage ne serait pas plus avantageuse ?

    La dépanneuse devra également être entretenue, avoir du personnel formé, être disponible 24h/24.

    Ne pourrait-on pas investir cet argent dans du matériel plus utile aux interventions du quotidien ?

    Ne pourrait-on pas avoir des tronçonneuses en état de marche et avec des chaines aiguisées ?

    Au vu des inondations récurrentes, ne serait-il pas opportun d’investir dans du matériel aquatique (bateau, gilet sauvetage, …)

    Nous constatons également une professionnalisation sans limite (ce qui peut paraître bien) mais celle-ci met de plus en plus les volontaires sur le côté.

    Avec cette professionnalisation nous pourrions espérer des départs assurés 24h/24 et rapides.

    Force est de constater que les départs ambulances sont régulièrement mis indisponibles au 112 pour assurer une intervention pompier.

    Rassembler les forces dans des nouvelles casernes est une chose mais il faut savoir assurer le territoire couvert. Se retrouver avec une seule ambulance pour couvrir un énorme territoire se rapproche d’un acte criminel pour l’aide à la population.

    Au niveau de la relation de l’état-major avec les hommes, celle-ci se dégrade de jour en jour.

    Les volontaires sont de plus en plus oubliés et les professionnels de plus en plus sous pression. Il règne une ambiance de « dictature » où seuls les officiers décident sans aucune concertation.

    Pour exemple, il est prévu de changer l’horaire d’un poste professionnel (qui fonctionne depuis plusieurs années) pour un horaire en test depuis seulement 3 mois dans un nouveau poste.

    Horaire qui présente encore plein de défauts.

    Cet horaire ne permet plus de créer des liens, de connaître ses hommes, de savoir les compétences de chacun, de pouvoir détecter les faiblesses…Tout ceci est important pour intervenir en toute sécurité.

    Peut-être qu’on pratique le vieil adage « diviser pour mieux régner » ?

    S’il n’y a pas un climat de confiance au sein de la zone, les pompiers, vos pompiers risquent de ne plus autant s’investir pour l’aide à la population.

    Être pompier est avant tout une vocation et non un métier. Il ne peut donc être géré comme une multinationale.

    Y a-t-il encore une direction au niveau de l’état-major ?

    L’absence de message pour la fête de Sainte Barbe n’est pas passée inaperçue.

    Cela peut paraitre dérisoire mais la fête de Sainte Barbe est le moment pour tous de se retrouver en dehors de la caserne. Avec les conditions actuelles elles n’ont pu être organisées.

    Un message de la direction pour soutenir, rassembler, motiver les troupes aurait été apprécié.

     Espérons aussi que les nouvelles casernes en construction tiendront compte des défauts de la première caserne construite.

    Prévoir un sas de lavage pour les véhicules mais devoir les laver dehors pour ne pas salir les murs est encore une dépense inutile.

    De plus nettoyer des véhicules sur une dalle en béton lissé représente un risque de chute ; encore plus avec les conditions hivernales en approche.

    Espérons que le suivi de chantier sera plus rigoureux : s’assurer que les châssis ferment correctement, que les casernes soit un peu plus étanches à la pluie, ...

    Chers Bourgmestres, vous êtes l’autorité administrative de la zone de secours. C’est à vous que revient de prendre les bonnes décisions pour assurer la sécurité de vos citoyens.

    Vous l’avez toujours fait de mains de maîtres avant l’arrivée des zones de secours, ne vous reposez pas sur des dossiers bien présentés qui jettent la poudre aux yeux.

    Creusez les dossiers, demandez des compléments d’informations, n’ayez pas peur de demander des avis extérieurs avant de donner votre accord.