Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ath: Demain, Notélé va transmettre une pièce de théâtre Athoise

    Imprimer

    10171699_1151443834885539_3056535938666204190_n.png

    Pour le premier jour de l’an, Notélé va transmettre une pièce de théâtre Athoise « David et Gouyasse ». Une pièce interprétée par les Les «Baladins du pathoisis».

    Après deux pièces en français, Marc Debruxelles, poète et auteur dramatique athois, a écrit «David et Gouyasse», une comédie dialectale en trois actes, en picard du Pays d’Ath. La pièce a pour thème principal, la préparation de la ducasse d'Ath dans une famille très impliquée par l’événement car le père est porteur de Gouyasse et le gamin sera le berger David pour la première fois. On devine l’effervescence qui va gagner toute la famille, les voisins et les amis au fil des jours!

  • Ath: La Maison Culturelle va réaménager un espace

    Imprimer

    Capture.JPGRécemment, l'immeuble qui s'inscrit entre le Palace et le calvaire de l'église fut libéré de son occupation par un locataire. La Maison Culturelle a souhaité réaménager cet espace pour y installer des bureaux et accueillir Infor Jeunes. L'avantage de cette localisation est patent. En effet, une porte permet aux employés de bénéficier des sanitaires du Palace et des autres installations. Aujourd'hui, les aménagements sont terminés et les employés ont pris possession de leurs nouveaux espaces. Le bâtiment qui leur servait autrefois doit être rénové. Ces travaux consistent à vérifier les réseaux de chauffage, d'électricité, le compteur, l'éclairage, mais encore les surfaces de sol abîmées par l'usage, le remplacement de WC, de la salle de douche démontée, le placement d'éléments primaires pour la cuisine.  

  • Ath: Sur une année, le CPAS aura reçu plus 1.300.000€

    Imprimer

    CPAS

    Il y a peu  l’ASBL « Accueil et Humanisation » a fait un don de 80.696,99€ au CPAS Athois

    Comme l’a expliqué le président Albert Dutilleul «  Suite à la modification du paysage hospitalier, dès janvier 2000, les activités de l’asbl se sont alors uniquement recentrées sur les maisons de repos. La dissolution de celle-ci a été prononcée à la date du 30 juin 2011 et la clôture définitive a eu lieu lors de l’assemblée générale du 5 novembre 2014. Ses statuts prévoyaient qu’en cas de dissolution, l’actif net ferait l’objet d’un don au CPAS. Le CPAS a accepté ce don de 80.696,99 euros. » 

    Il faut savoir que cette ASBL a été mise sur pied dans le cadre du programme de promotion de l’emploi spécialement destiné aux chômeurs de longue durée dans le secteur non marchand. « Le but était de créer une structure visant à améliorer le bien-être des patients de l’hôpital (qui dépendait alors toujours du CPAS) ainsi que des résidents de la maison de repos. Cette ASBL avait pour objet l’humanisation de l’accueil des patients ainsi que l’encadrement et l’animation auprès des personnes hébergées ou hospitalisées dans les institutions publiques ou privées. » Souligne Albert Dutilleul. Au niveau de la régie hospitalière trois agents étaient quant à eux affectés plus spécifiquement à l’accueil des patients et l’installation dans les chambres, le transfert des patients vers la radiographie et les consultations. Le président de conclure «  Les bénéfices et subsides récoltés permettaient outre la prise en charge salariale des agents, de financer divers projets et actions tant à la Régie hospitalière que dans les maisons de repos »

    On le voit sur une année, le CPAS Athois a été gâté. En effet, en octobre 2015, il a reçu un legs composé d’argent en espèces, d’un appartement qui sera mis en vente prochainement et d’un…piano. La valeur totale nette a été estimée entre 900.000 et 1.000.000 €. Et en 2014, l’ASBL, « Les Amis de l’Hôpital » avait fait un don de 250.000 €

    Lien permanent Catégories : CPAS
  • Ath: Les trottoirs de la rue du Moulin sont-ils inadaptés ? C'est la question que se pose une Athoise

    Imprimer

    trottoirs, glissantRécemment, une Athoise est tombée suite à une chute sur le trottoir de la rue du Moulin.

    Et des riverains ont interpellé le Bourgmestre comme nous l’explique cette dame « Ces petites dalles en pierre bleue sont un danger permanent dès qu’elles sont mouillées. Je ne suis pas la seule à me plaindre de ces trottoirs! On ne compte plus les chutes sur ce trottoir! Il y a deux ans, ma grand-mère s’y est cassé le poignet. De plus, je suis moi-même tombée il y a une semaine et je n’ai toujours pas retrouvé la mobilité de mon bras droit. Une situation handicapante dans la vie de tous les jours et pour exécuter mon travail. » Il est vrai que la pierre bleue apporte un certain cachet. Mais beau ne signifie pas pour autant que cela soit sécurisant comme le souligne cette Athoise « Il existe d’autres dalles en pierre bleue moins dangereuse » A titre d’exemple : Voir ICI.  Ils ont développé ces dalles en pierre bleue qui ne glissent pas! « Une dalle que vous pourriez développer aux carrières de Maffle. Cela serait un plus pour la ville et pour les concitoyens ! » Conclut cette citoyenne ! Affaire à suivre!