Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Ath: les porteurs du géant Baudouin IV proposent des cougnolles à l'effigie de leur géant

    Imprimer

    15036671_1832079723675114_9013765529084158460_n.jpgEnvie de gâter vos enfants ou petits-enfants ? Recette d'un gouter réussi à l'approche de ces fêtes de fin d'année, commandez vos cougnolles "Baudouin IV", réalisée artisanalement et surmontée d'une fève à l'effigie du géant.

    Au prix de 5€ pièce, elles seront disponibles au Stand du géant Baudouin IV lors de Marché de Noël d'Ath, le dimanche 18 décembre.

    Intéressé ? Rendez-vous dès maintenant sur leur site : www.geant-baudouiniv.be et remplissez votre formulaire de réservation. Il n'y aura plus qu'à patienter et à la déguster

  • Ath: il y a quelques jours,le Ministre Paul Furlan est venu à Ath,

    Imprimer

    15122937_1372718699439699_5926812066907258679_o.jpg

    Depuis plusieurs semaines, l’Habitat du Pays Vert qui est une société de logements publics rénove plus de 64 logements. L’Habitat du Pays Vert a lancé la seconde phase de travaux de rénovation des logements dans les quartiers situés à la rue de la Haute Forière, rue des Arquebusiers et rue des Quatre Fils Aymon à Ath. Et cela pour investissement de plusieurs millions comme nous l’a expliqué le Président de la société publique Jérôme Salingue « Lors de la 1ère phase, la société a rénové 36 logements du quartier de Beaumont à Ath, pour un montant de 1.605.958,73€. Il n’avait malheureusement pas été possible de rénover les 100 logements du quartier en une seule phase, faute de moyens budgétaires régionaux. Les travaux se sont terminés en juin 2014. Les logements sont passés d’une classe énergétique D à B. Pour cette 2ème phase, la société a obtenu des financements en vue de rénover les 64 autres logements du quartier de Beaumont à Ath. La somme exacte est de 3.022.497 € ».Des travaux qui vont permettre d’améliorer le confort des habitations et aussi de faire des économies « Ils vont réduire la consommation d’énergie et donc diminuer la facture d’électricité, de chauffage, de gaz…Et tout cela au bénéficie aussi, de l’environnement. La société en profitera pour procéder à des remplacements et des réparations non liés directement aux performances énergétiques » commente la Directrice-gérante de la société, Valérie Dupont.

    image1.JPGJérôme salingue de poursuivre « Les travaux sont partiellement financés par la Région wallonne par le biais du Programme de rénovation Pivert (programme d’investissements verts). Le solde est financé par L’Habitat du Pays Vert. En moyenne, 43.000 € de fonds publics seront investis dans chaque logement ». Des travaux qui prendront aussi en considération le côté humain comme le souligne M. Salingue « Un accompagnement social est mis en place par un représentant de la société. Il est vrai que des travaux de rénovation au sein des logements engendrent toujours un bouleversement. C’est pourquoi, les sociétaires auront un accompagnement et nous impliqueront les habitants pendant toute la durée du processus et à plus long terme, dans le cadre de la sensibilisation à la bonne utilisation des nouveaux équipements ». De plus, ce lundi 21 novembre, le président de l’Habitat du Pays Vert Jérôme Salingue a eu la visite du Ministre du Logement, de l'Energie, des Pouvoirs locaux et de la Ville, Paul Furlan «  Ce lundi, je me suis rendu à Ath pour rencontrer le

    image3.JPG

    personnel de l'Habitat Pays Vert, une société de logement de service public qui gère 1400 logements sociaux en Hainaut occidental. Le personnel occupe un bâtiment dont les 3 étages supérieurs sont des studios et appartements sociaux : un bel exemple de cohabitation ! J’ai pu également me rendre compte des travaux entrepris pour rénover en profondeur 65 logements et ainsi donner un meilleur confort aux habitants... » A-t-il souligné

  • Ath & Leuze & Chièvres: Votre patrimoine est sur un sac… réutilisable

    Imprimer

    _dsc8657.jpgA quelques semaines de l’interdiction définitive des sacs plastiques à usage unique, Ipalle propose, dans ses recyparcs, la vente à prix réduits de sacs-cabas, robustes et d’une large contenance. Ceux-ci ont pour objectif de mettre en valeur les trésors patrimoniaux et environnementaux de la région et de promouvoir auprès de la population son territoire, son environnement culturel et paysager.

    « Ipalle s’inscrit dans la volonté du Gouvernement wallon de réduire à sa plus simple expression l’usage des sacs en plastique à usage unique (décret d’interdiction des sacs en plastique en vigueur le 1er décembre prochain), et a produit cinq séries de sacs réutilisables. Bien solides, ceux-ci présentent la particularité d’illustrer le patrimoine architectural, historique et paysager des 30 communes membres de l’intercommunale en Wallonie picarde et dans le Sud-Hainaut. Chaque sac, aux couleurs attractives, présente six à sept photos : des sorcières de sabbat à la cathédrale en passant par des moulins, forêts, châteaux, fêtes folkloriques… » assure la présidente Ludivine Dedonder.

    _dsc8648.jpgD’une pierre deux coups

    Faire ses courses avec des sacs réutilisables… Beaucoup ont adopté ce geste et c’est tout bénéfice pour l’environnement. Mais combien d’entre nous acceptent encore les sachets dans les magasins de prêt-à-porter, librairies, boutiques de décoration… et ne savent in fine plus quoi en faire ! Là aussi, nous pouvons changer nos habitudes et éviter les sacs et emballages superflus.

    « Par cette action, l’intercommunale, qui travaille depuis de nombreuses années à la prévention des déchets, veut « mettre à sac » le gaspillage dû aux innombrables sachets en plastique : pour une durée de vie de quelques heures à peine, ceux-ci mettent des milliers d’années à se décomposer. » Conclut la présidente

    Les sacs sont en vente dès à présent dans les recyparcs (parcs à conteneurs) Ipalle au prix de 1 €. Vous trouverez bien sûr dans votre parc le sac reprenant l’illustration de l’entité où vous vivez mais rien ne vous empêche de collectionner la série !

    Les sacs seront également prochainement mis en vente dans divers marchés locaux de la région et dans des Offices du Tourisme, tandis qu’Ipalle étudie des solutions pour les proposer également en magasin : si des enseignes sont intéressées, elles peuvent contacter l’intercommunale.

    12.000 sacs réutilisables ont été mis en vente, soit cinq séries de 2.400 sacs. Chaque série est illustrée de six à sept photos qui représentent chacune une des communes de Wallonie picarde.

    _dsc8659.jpg

    Alors sur les sacs rouges, figurent les clichés suivants :

    Le beffroi de Tournai

    Le château d’Antoing

    Le kiosque du parc communal de Péruwelz

    La pierre de Brunehaut

    La statue du motard libérateur à Rumes

    La machine à feu de Bernissart.

    Capture.JPG

    Les sacs noirs ont pour illustrations les photos suivantes:

    L’avion militaire de Chièvres

    Le château de Beloeil

    L’hôtel de ville de Brugelette.

    L’hôtel de ville de Leuze

    Le sucre avec les fourmis de Frasnes

    La cathédrale de Tournai.

    Sur les sacs verts on retrouve :

    Le canal de l’Espierre à Estaimpuis.

    Le bois de Mont-de-l’Enclus.

    Le moulin désaffecté de Pecq

    Le moulin de Ten Brielen à Comines-Warneton

    L’hôtel de ville de Mouscron

    La chapelle des Oblats à Celles.

    Les sacs bleus sont illustrés par

    L’hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines

    Les Géants d’Ath

    Le parc du château d’Enghien

    La statue d’Hercule Poirot à Flobecq

    Les sorcières d’Ellezelles

    L’étang de Silly.

    Infos:

    IPALLE – Service Communication

    Chemin de l’Eau Vive, 1,FROYENNES

    Tél : 069/84.59.88 Fax : 069/84.51.16

    E-mail : info@ipalle.be Site web : www.ipalle.be

     

  • Ath: La Ville va installer sur certains de ses bâtiments, des panneaux photovoltaïques

    Imprimer

    70914036_191.jpgDans le cadre de son plan climat et des économies d’énergie qui y sont liées, l’autorité communale a mis en avant l’opportunité d’installer sur certains de ses bâtiments des panneaux photovoltaïques.

    Une pré-étude a donc été menée en interne pour plusieurs sites : le CEVA/Abattoir, le stade des Géants, le Hall Marcel Denis, le Centre Administratif communal et ses ateliers, la Couturelle, l’Ecole Georges Roland, la piscine, le cinéma et les bâtiments du CPAS.

    Celle-ci a conclu qu’il n’était pas possible de doter le cinéma et la piscine d’un tel dispositif.

    En revanche, pour les autres bâtiments, cela pourrait être réalisable comme l’intercommunale ORES l’a confirmé au travers d’une réunion de travail.

    Toutefois, avant de se lancer dans un tel investissement, il est préconisé de faire appel à un bureau d’études en techniques spéciales afin de confirmer la faisabilité de ce vaste projet.

     

  • Ath: Plusieurs ronds-points vont faire l’objet d’une attention particulière

    Imprimer

    Capture.JPG

    L’entité athoise compte plusieurs ronds-points qui, pour chacun d’entre eux, font l’objet d’une attention particulière en termes d’aménagement paysager.

    Ainsi, le service Espaces Verts a mis en avant l’importance de procéder à un réaménagement définitif de deux d’entre eux, à savoir celui de la rue aux Fleurs et celui à l’entrée du zoning de Ghislenghien, situé à Meslin.

    Capture.JPG

    Le premier, constituant un accès principal au centre-ville, pourrait revêtir un caractère horticole, tout en intégrant des graminées, vivaces et bulbes.

    Pour le second, en revanche, il comprendrait obligatoirement deux espèces bien définies (« Betula pendula » et « Pinus sylvestris », en sujet multitroncs) ; le fossé périphérique et la bande de gazon extérieure étant maintenus.

    L’objectif poursuivi est de rendre ainsi ces deux entrées attractives tout au long de l’année, et d’éviter des plantations récurrentes avec végétaux non-persistants.

    Pour ce faire, il est préconisé de faire appel à une entreprise extérieure qui assumerait une double mission : d’une part, concevoir un projet d’aménagement distinct pour les deux sites concernés et d’autre part, mettre en œuvre la réalisation propose.